vendredi 25 mai 2012

Publipostage

La fusion et le publipostage permettent entre autre d'envoyer une lettre personnalisée à toute une liste de destinataires. Ce qui évite de rédiger les lettres une par une. 

Voici la démarche en plusieurs étapes : 

Il est important d'avoir tout d'abord une liste des destinataires au format Excel
on a pu voir lors de l'atelier que la base de données des adhérents de l'association peut convenir. Il sera même possibles d'intégrer des données variables présentes dans cette liste (N° de Devis, montant de cotisation .....)




Créer une lettre type
Dans Word, vous devez maintenant rédiger votre lettre type, c'est-à-dire le modèle de lettre à utiliser pour votre publipostage. Ce modèle contiendra tout le texte identique à chaque courrier. 

  1. Dans Word, saisissez votre lettre type en remplaçant les informations qui devront être personnalisées avec le publipostage par une marque visible, XXXXX par exemple.

  2. Maintenant que votre document type est créé et enregistré, vous devez définir des champs de fusion. Ces champs seront remplacés par les informations issues du tableau Excel afin de générer un courrier unique par destinataire. Cliquez pour cela sur le menu Outils, surLettres et publipostage puis sur Fusion et publipostage.

  3. Dans le volet qui apparaît, sélectionnez l'option Lettres.

  4. Passez à l'étape suivante en cliquant sur le bouton Suivante : Document de base.
  5. Sélectionnez l'option Utiliser le document actuel puis cliquez sur le bouton Suivante : sélection des destinataires.

  6. Sélectionnez l'option Utilisation d'une liste existante puis cliquez sur le bouton Parcourir.
  7. Sélectionnez sur votre disque dur le fichier Excel qui comporte votre base de données et cliquez sur le bouton Ouvrir.

  8. Dans la fenêtre qui s'ouvre, sélectionnez la liste de destinataire que vous avez créée avec Excel puis cliquez sur le bouton Ouvrir.

  9. Sélectionnez la feuille qui contient votre tableau puis cliquez sur le bouton OK.

  10. Word détecte automatiquement les champs et les informations sur les destinataires de votre tableau Excel. Cliquez sur le bouton OK.

  11. Fermez alors le volet d'aide au publipostage. Maintenant que Word connait les renseignements que vous pouvez utiliser automatiquement, vous devez ajouter les champs de fusion à votre document.
  12. Une barre d'outils publipostage apparait alors. Si ce n'est pas le cas, affichez-la en cliquant sur le menu Affichage, sur Barre d'outils puis sur Publipostage.

  13. Dans votre lettre type, sélectionnez la première marque visible que vous avez faite (XXXXX). Cliquez alors sur le bouton Insérer les champs de fusion de la barre d'outilsPublipostage.

  14. Dans la fenêtre qui s'ouvre, cliquez sur le champ à insérer à cet endroit, Adresse par exemple puis cliquez le bouton Insérer.

  15. Recommencez alors l'opération pour placer les différents champs de fusions aux endroits adéquats de votre lettre type.

    Ces champs de fusion seront remplacés par les informations de votre fichier Excel lors de la fusion de votre publipostage et de la création automatique de toutes vos lettres personnalisées.
Fusionner les informations
La fusion va consister à créer et compléter automatiquement chacune des lettres de votre publipostage par les informations personnelles de chaque destinataire. 
  1. Cliquez pour cela sur le menu Outils, sur Lettres et publipostagepuis sur Fusion et publipostage afin de faire apparaître de nouveau le volet de publipostage.
  2. Cliquez sur le bouton Suivante : Aperçu de vos lettres.

  3. Utilisez alors les boutons >> et << pour parcourir les différentes lettres créées automatiquement et vérifier que tout est correct.


  4. A tout moment, vous pouvez ajuster et corriger vos lettres en modifiant votre modèle. Cliquez ensuite sur le boutonSuivante : Fin de la fusion.

  5. Vous pouvez alors imprimer toutes vos lettres personnalisées en cliquant sur le bouton Imprimer.

  6. Pour créer un nouveau document avec toutes vos lettres à la suite, sélectionnez l'option Modifier les lettres individuelles et cliquez sur le bouton OK de la fenêtre qui apparaît. Un nouveau document est alors ouvert avec vos lettres à la suite.


    Je rajoute bientôt un tuto sous Open Office pour Denise ^^

    Source : PC astuces

jeudi 24 mai 2012

Montage vidéo

Avec l'approche des vacances, les caméscopes et appareils photos sont de sorties. Alors partons à la découverte du montage vidéo afin d'embellir les séquences filmées.

Rappelons que ces séquences peuvent provenir de votre caméscope, mais aussi de votre appareil photo de votre smartphone et de votre téléphone. Il suffit juste de récupérer les fichiers dans votre ordinateur.

Windows live movie maker est un logiciel de montage vidéo proposé par windows gratuitement et déjà intégré dans tout les ordis en windows 7. Pour les autres vous trouverez l'ancienne version windows movie maker dans la liste de vos programmes, mais il vous est également possible de télécharger la nouvelle version directement depuis ce site.

Le logiciel se présente de la manière suivante


  • en haut, les menus accueil, animation, effets visuels, outils video et audio ;
  • à gauche, un petit moniteur vous permet de regarder le montage en cours ;
  • à droite, le banc de montage.
Interface Movie Maker


Les vidéos, photos et musiques sont déposées sur le banc de montage, où les modifications seront apportées. L'indicateur présent sur le banc (symbolisé par une barre noire) indique la position de la lecture en cours sur le moniteur. Il peut être facilement déplacé grâce à la souris :

Indicateur position


Selon l'élément sélectionné sur le banc de montage (à l'aide de l'indicateur), la barre d'onglets des rubans est modifiée. Par exemple, si je positionne l'indicateur sur une vidéo accompagnée d'une musique (nous verrons très bientôt comment faire cela), alors les onglets Édition et Options sont surmontés par des indicateurs colorés : 

Indication sur les onglets


Cela signifie que les outils concernant la vidéo se trouvent dans le ruban Édition et que ceux concernant la musique sont placés dans le ruban Options. Ce petit "truc" visuel est très pratique pour se repérer dans le logiciel et savoir où cliquer, retenez-le bien.


our garnir votre banc de montage, cliquez sur le bouton Ajouter des vidéos et des photos, présent sur le ruban Accueil.

Ajouter des vidéos et des photos


Une fenêtre d'explorateur s'ouvre, vous permettant de choisir les fichiers à importer. N'hésitez pas à en sélectionner plusieurs à la fois (tous les fichiers créés lors du dernier import par exemple, qui se trouvent dans la bibliothèque "Vidéos").

Chaque fichier est représenté sur le banc de montage par un "morceau de pellicule", plus ou moins long selon la durée de la vidéo. Des aperçus sont affichés sur chacune des scènes :

Scènes du banc de montage


Utilisez le bouton Lecture du moniteur pour lire la vidéo ainsi constituée. Pour voir un instant précis de la vidéo, déplacez l'indicateur (la barre noire) et constatez le résultat sur le moniteur. Pour retirer un fichier du banc de montage, sélectionnez le et utilisez la touche Suppr de votre clavier.



Bien souvent, il est nécessaire de redécouper une scène, pour enlever une partie inintéressante ou tout simplement raccourcir un plan trop long (et donc ennuyeux). Placez l'indicateur à l'endroit exact où vous voulez couper la vidéo, puis cliquez sur l'onglet Edition (notez l'indication Outils vidéo, qui vous met sur la voie). Deux choix s'offrent à vous : Fractionner ou Découper.

Fractionner et Découper


Fractionner


En cliquant sur le bouton Fractionner, la scène sélectionnée sera divisée en deux, là où est positionné l'indicateur.

Fractionner une scène


Si la découpe ne vous plaît pas, n'oubliez pas que vous avez toujours la possibilité de revenir en arrière grâce au bouton Icône Annuler de la barre d'accès rapide ou avec le raccourci clavier ctrl+z.


Que serait un film sans titre ? Ou sans générique ? Bon ok, nous ne sommes pas Spielberg ou Tarantino, mais ce n'est pas pour autant que nos montages ne peuvent pas être agrémentés de la sorte. Nous allons nous intéresser ici aux trois boutons suivant, présents sur le ruban Accueil :

Titre, Légende, Générique


Titre


Un titre, d'un point de vue "Movie Maker", est un texte qui apparaît avant une scène, sur un fond uni. Sélectionnez la scène à faire précéder d'un titre et cliquez sur le bouton Titre. Un titre par défaut est ajouté juste avant la scène, dans lequel vous pouvez taper le texte de votre choix :

Ecriture d'un titre


Comme ce sera le cas pour les légendes et les génériques, lorsque vous sélectionnez un titre sur le banc de montage, le ruban Format (surmonté de l'indicationOutils texte) devient disponible :

Onglet Format


Ce ruban présente des outils de modification de texte. Mieux qu'un long discours, voici un schéma résumant les modifications de texte possibles : 

Mettre en forme le texte


Vous pouvez également paramétrer la couleur d'arrière plan, l'heure de début (à quel moment précis le titre va apparaître) et la durée d'affichage :

Durées du titre


Enfin, le ruban Format vous offre une palette d'effets d'affichage vous permettant de faire apparaître votre titre de bien des manières :

Effets d'apparition du titre


Pour attribuer un effet à un titre, sélectionnez ce dernier et laissez votre souris quelques secondes sur l'effet désiré (sans cliquer) pour avoir un aperçu. Si l'effet vous convient, cliquez dessus pour l'appliquer au titre. Des titres assez élaborés, avec rotation de texte et effets de lentilles sont disponibles. Je vous laisse les essayer par vous-même. ;) 

Légende


Une légende est très similaire à un titre, je ne m'attarderai donc pas dessus. La seule différence réside dans le fait qu'une légende est sur la vidéo, et non sur un fond uni. Pour ajouter une légende, placer l'indicateur à l'endroit voulu sur le banc de montage et cliquez sur le bouton Légende. Les mêmes outils que précédemment sont disponibles dans le ruban Format : modification du texte, ajustements de temps, effets, etc.

Générique


De la même façon, les génériques sont très simples à mettre en œuvre. Ce ne sont ni plus ni moins que des textes qui défilent. Cette fois, les génériques sont positionnés à la fin du banc de montage (donc à la fin de votre montage).



De la même façon que pour une vidéo, on ajoute une musique à notre montage grâce au bouton suivant :

Ajouter de la musique


Et de la même façon que pour un texte, on modifie une musique en la sélectionnant et en se laissant guider par le ruban. Cette fois-ci, c'est vers les outils audio que nous allons nous tourner :

Onglet Options


Le ruban Options alors disponible est composé des parties suivantes :

Réglages sur la musique


Rien de bien compliqué par rapport à tout ce que nous avons vu jusqu'alors, si ce n'est la gestion des durées. Trois options sont disponibles :
  • Heure de début : Instant du film où est positionnée la piste audio.
  • Point de début : Début de la piste audio. Si le point de début est à 3 secondes par exemple, alors les trois premières secondes de la chanson ne seront pas entendues.
  • Point de fin : Fin de la piste audio. Si le point de fin est à 5 secondes par exemple, alors la piste audio s'arrêtera à la cinquième seconde de la chanson (peu importe la valeur du point de début).



Finaliser le montage : créer une vidéo

Enregistrer un projet ne suffit pas à créer une vidéo. On l'a vu, un projet n'est pas un fichier vidéo en tant que tel : vous ne pouvez donc pas le lire dans un lecteur classique ou le partager avec un ami. Voyons donc maintenant comment finaliser votre projet : créer une vidéo ou graver un DVD. 

Créer un nouveau fichier vidéo


Créer un fichier vidéo résultant de notre montage est probablement l'étape la plus simple du processus (le plus dur étant le montage lui-même, bien entendu). Cliquez simplement sur le bouton suivant, présent sur le ruban Accueil : 

Enregistrer le film


Si vous cliquez sur la petite flèche présente sur le bouton, une liste de choix va apparaître. Sélectionnez alors le bouton :
Recommandé pour ce projet


Une fenêtre d'explorateur va s'ouvrir, vous demandant un nom pour votre vidéo et l'emplacement sur le disque dur. L'emplacement par défaut est le répertoire "Mes vidéos" de la bibliothèque "Vidéos". C'est un bon choix, mais vous mélangerez alors les vidéos brutes (non montées) et les montages finalisés. A vous de voir si vous ne préférez pas séparer les deux. ;) 


Remarquons également le type de fichier de la vidéo créé. Cette fois, on reconnait bien un type de fichier vidéo, le wmv :

Type du fichier : wmv


Patientez jusqu'à la fin de la création de la vidéo, jusqu'à obtenir la fenêtre suivante : 

Vidéo créée


Et voilà le travail ! A partir de plusieurs fichiers vidéo extraits de votre caméra ou autre source, vous en avez créé un seul, monté et présentable à vos amis. :) Vous pouvez l'ouvrir avec le lecteur Windows Media (double-cliquez sur le fichier devrait suffire) pour voir le résultat de votre travail.

Attention le fichier obtenu est très lourd, trop pour être envoyé par mail, la clé de l'échange sera l'hébergement sur youtube (grâce à votre adresse Gmail), le partage par clé USB ou la gravure d'un DVD, à voir prochainement.





Merci au http://www.siteduzero.com pour le tuto

mercredi 23 mai 2012

Cyber-DEFI

  • 90 minutes
  • 15 questions 
  • 2 subsidiaires
Les usagers de Cyber-Marsac auront passé un après midi à jouer contre la montre, en duo avec Bruay sur l'Escaut, pour arriver au but. Objectif atteint, on a pu répondre à toutes les questions

Les réponses sont disponibles en ligne. Le verdict est là, il faut l'accepter ...


Nous l'avons fait !!!  
Marsac & Bruay finissent premiers en équipe !!!

Au total 61 équipes ont participé au Cyber-DEFI 2012 organisé par le Cybercentre de la Communauté de Communes de Vallet. Bravo Damien et toute ton équipe.

Bravo à tous les participants, vive le partenariat Bruay-Marsac



mardi 22 mai 2012

Cyber-Défi

Rdv annuel incontournable : le Cyber-Défi. 


Comme à son habitude le Cyber Centre de la communauté de commune de Vallet (44) nous propose de participer à ce superbe projet. Le but est simple : utliser internet pour répondre à 15 questions mettant ainsi en compétition des usagers de Cyber de toute la France, mais pas que, puisque pour la première fois, une équipe belge participera. C'est ainsi que 61 espaces publics numériques s'affronteront pour le plaisir. 

Pour continuer avec l'ambiance de notre superbe wek end Chti, Marsac sur l'Isle jouera en duo avec Bruay sur l'Esaut.

RDV tous à 14h à la Cyber pour un après midi ludique.

lundi 21 mai 2012

Tous à la passerelle


Bonjour à tous,

Le journal Dordogne Libre propose de mettre Marsac sur l'Isle à l'honneur (double page, interviews, photos, portraits,...). A cette occasion, une photo de groupe sera réalisée suivie d'un pot convivial. L'idée est de réunir le plus de monde possible sur cette photo afin de valoriser le territoire. Aussi, venez nombreux témoigner de tout cela avec le sourire.


RDV le 2 Juin à 10h30 
au pied de la passerelle voie verte au vieux moulin

SOURIEZ! MARSAC compte sur vous!